Judo Club Auchellois : site officiel du club de judo de AUCHEL - clubeo

Histoire du judo

La naissance du JUDO :

Le souhait de Jigoro Kano, son fondateur, était de populariser une méthode visant à mieux utiliser ses ressources physiques et mentales en prenant comme point de départ le ju-jitsu des écoles takenouchi ryu et kito ryu qu’il avait pratiqué durant 6 années. La légende dit qu’il découvrit les principes du judo lors d’un hiver rigoureux, en remarquant que les branches d’arbres réagissaient différemment sous le poids de la neige abondante. Les plus grosses cassaient alors que les plus souples pliaient et se débarrassaient de « l’agresseur » avec souplesse. La voie de la souplesse était née.

La "légende", dans sa simplicité, n’est pas éloignée du souhait initial de populariser une méthode visant à mieux utiliser ses ressources physiques et mentales. Jigoro Kano avait conscience que le Ju-jitsu tel qu’il était pratiqué n’était plus adapté à l’époque moderne. Les techniques étaient parfois très dangereuses à apprendre et la plupart des maîtres étaient soit incompétents pédagogiquement ou enseignaient un ju-jitsu décadent et inefficace. En s’inspirant des méthodes de différentes gymnastiques occidentales, Jigoro Kano décida d’expurger du ju-jitsu les mouvements dangereux et de codifier les techniques restantes afin de faciliter l’enseignement sous formes de kata. Il était évident que l’art de la souplesse, débarrassé de sa vocation guerrière, n’était plus du ju-jitsu, mais un nouvel art martial à vocation callisthénique. Le Judo était né.

Le judo connut un succès qui s’étendit largement au-delà des frontières japonaises et contribua à populariser les arts martiaux japonais, tout en entraînant la confusion entre art martial et sport de combat. Ainsi, le judo des origines s’orienta de plus en plus vers l’aspect sportif lorsque les champions du Kodokan eurent définivement battu la plupart des écoles de Ju-jitsu au cours de combats organisés. Le pouvoir économique du Kodokan était ainsi définitivement installé dans le monde des arts martiaux japonais.

 

Le judo en France :

L’implantation en France du judo fut amorcée dès 1889 avec la première démonstration Jigoro KANO à Marseille. Le premier club européen fut ouvert non pas en France mais à Londres. Il faudra attendre 1908 pour assister à la première tentative d’implantation en France avec LE PRIEUR . Mais il abandonna sa pratique faute de partenaires. Il fallut attendre 1935 pour voir s’implanter sérieusement le judo en France grâce à deux pratiquants : M. Kawaishi et M. Feldenkrais. M. Feldenkrais après avoir étudié le judo à l’étranger rencontra Jigoro KANO lors d’une conférence à Paris en 1936. C’est à la suite de cette entrevue vous qu’il créa en France le jujitsu club. A la même époque, un groupe d’adeptes du jujitsu réunis par M. Mirkin firent venir un judoka japonais d’Angleterre : M. Kawaishi. Quelques mois après M. Kawaishi fonda son propre dojo, le club franco-japonais. Dès 1936 le jujitsu club et le club franco-japonais fusionnèrent pour donner naissance au jujitsu club de France dont M. Kawaishi prit la direction technique. C’est à cette époque que l’on amorça réellement la progression du judo en France. Dès lors de nombreux club s’ouvriront dans toute la France même durant la seconde guerre mondiale, qui verra les premiers championnat de France en 1943. La fédération française de judo est définitivement détachée de la fédération de lutte en 1947 et vingt ans plus tard, elle comporte 100 000 licenciés. En 1978, elle compte 300 000 licenciés, pour finalement dépasser les 550 000 en 1999.

Le judo est le sport de combat le plus pratiqué en France, devant le Karaté et l’Aïkido. Il est le troisième sport le plus pratiqué en France en 2000 avec près de 550 000 licenciés et 5 547 clubs. Il est devenu officiellement discipline olympique lors des Jeux de Tokyo en 1964. Le judo féminin a fait son entrée dans le programme olympique aux Jeux de Séoul en 1988 comme sport de démonstration avant d’être définitivement accepté à partir des Jeux de Barcelone en 1992. En 2006, la Fédération Internationale de Judo compte 189 pays membres.

Aucun événement

+